ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Laïcité

Laïcité

Alors que le premier ministre présente son plan de lutte contre la radicalisation vendredi, un rapport administratif commandé par Beauvau fait état de nombreuses dérives identitaires et de remises en cause de la laïcité et préconise des mesures fortes.

Emmanuel Macron souhaiterait «réduire l'influence des pays arabes, qui empêche l'islam français d'entrer dans la modernité», affirme une des sources proches du dossier au JDD. On retrouve ici la volonté maintes fois affichée de substituer à «l'islam en France», dont la gestion aurait été externalisée à des pays tiers, un «islam de France», structuré, géré et financé par des musulmans français pour les musulmans français.

Claude Goasguen (LR) et Nicole Dubre-Chirat (LREM) s'étonnent de l'interdiction du port de signes religieux ostensibles dans l'hémicycle.

Les libéraux francophones et néerlandophones souhaitent relancer les travaux sur les valeurs fondamentales de la société. Richard Miller (MR) va jusqu'à vouloir introduire dans la Constitution que la loi civile prime la loi religieuse.

Jean Baubérot est historien et sociologue, membre du Groupe Religions, Sociétés, Laïcités (CNRS-EPHE-PSL). Il rejoint un «Je suis Charlie» consistant à défendre la liberté d’expression de l’hebdomadaire, mais pas à épouser sa vision de la laïcité.

Le député Hendrik Bogaert (CD&V) plaide en faveur d'une interdiction générale du port de signes religieux ostensibles dans l'espace public. Il y voit l'un des moyens pour garantir une société "libre et inclusive", explique-t-il dans un livre intitulé "Vivre ensemble en liberté".

Page 1 sur 24

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.