Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Fin de vie

Fin de vie

Plus besoin d’être en phase terminale, ni même d’être malade aux Pays-Bas, les personnes âgées qui considèrent que leurs souffrances sont insupportables et dont la situation est sans perspective d’amélioration peuvent désormais recourir à l’euthanasie.

Le sort de Vincent Lambert, patient lourdement handicapé des suites d’un accident de la route, est suspendu une nouvelle fois à une décision de justice. Pourquoi cet acharnement à vouloir mettre fin à ses jours ?

L’IGAS a rendu public, le 12 juin 2018, son rapport sur l’évaluation de la loi fin de vie de 2016 : trente recommandations sont préconisées pour rendre son application plus homogène et renforcer la prise en compte des personnes les plus vulnérables.

Depuis 2016, les personnes en fin de vie ont le droit de « dormir avant de mourir pour ne pas souffrir ». L'adoption de la loi Claeys-Leonetti permet, sous conditions, de placer un patient sous sédation profonde et continue jusqu'à son décès.

Alors qu'elle attend l'avis du Comité d'éthique en septembre pour préciser le périmètre du projet de loi bioéthique, la ministre de la Santé a indiqué que le CCNE n'allait rien dire sur l'euthanasie.

lundi, 11 juin 2018 00:00

Cinq arguments contre l'euthanasie ?

Des médecins et bioéthiciens ont publié dans le Journal of Palliative Care une analyse détaillant cinq raisons majeures de s'opposer à l'euthanasie.

Page 1 sur 63

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.