Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mercredi, 21 février 2018 00:00

«No gender», «non binaire», «gender fluid»... De nouvelles identités de genre bousculent la société

Écrit par 

Certaines personnes, en particulier chez les jeunes, ne se reconnaissent pas dans la binarité des genres homme-femme...

  • Selon deux sondages pour « 20 Minutes », la non binarité est un sujet qui intéresse les Français.
  • 13 % des jeunes interrogés ne s’identifient pas comme hommes ou femmes
  • Si peu de personnes se définissent comme « no-gender », la lutte contre les stéréotypes de genre, l’appel à plus de liberté et de tolérance est portée par une partie des jeunes.

Ni homme, ni femme. Certaines personnes ne se reconnaissent pas dans les deux genres qui scindent notre société, des rayons de jouets aux papiers d’identité. Selon notre sondage OpinionWay #MOIJEUNE*, 13 % des 18-30 ans interrogés ne s’identifient pas comme hommes ou femmes. Un questionnement identitaire qui ne touche pas uniquement les 18-35 ans : selon un autre sondage exclusif mené par YouGov** pour 20 Minutes, sur la population générale cette fois, 6 % des interviewés ne se définissent pas de façon binaire.

C’est quoi être « non binaire » ?

« Ces personnes remettent en cause la dimension fixe et binaire du genre: soit elles sont nomades dans le genre, soit elles préfèrent ne pas dire leur genre », résume Arnaud Alessandrin, sociologue spécialiste du genre et des discriminations à l'université de Bordeaux. Rien à voir en revanche avec l’orientation sexuelle, ou avec un changement de sexe au niveau médical.

  Source: 20minutes.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Plus dans cette catégorie : « Le sexe n'est pas neutre

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.